Rouge et Noir

Culture, débats
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 journées de l'écologie radicale

Aller en bas 
AuteurMessage
nathP
Leude
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: journées de l'écologie radicale   Dim 27 Juil - 13:44

Du 29 au 31 août 2008: journées de l'écologie radicale à Miremont (63) en Auvergne
http://alterekolo-auvergne.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le git
Leude
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: journées de l'écologie radicale   Mer 30 Juil - 17:46

a l'écologie,la grande mode en ce moment...l'écologie est qql chose de naturelle et de simple (a mon avis) pour l'ensemble des militants égalitaires!;

le grd titre "d'écologiste" en fait vibrer plus d'un,un bon gros truk de "bobos"...et c'est dommage qd meme!

attention je ne critique pas "l'écologie",et aucunément les alternatives...mais je critique tous ce gens se revendiquant écolo par ci écolo par là...


comme je critique tous les gens se revnediquant...sans cesse a tout va....ces meme gens qui au fond on surment besoin de cela pour croir en ce qu'ils-elles "sont..." ou ce qu'ils-elles croient etre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vAgAboNoiR
Leude
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/08/2008
Age : 32
Localisation : Sur cette Planete

MessageSujet: Re: journées de l'écologie radicale   Ven 5 Sep - 22:13

L'ecologie est un gros probleme parmi les autres qui se sont construits a cause de la modernisation,donc des industries divers qui utilisent produits chimiques et toxiques pour fabriquer les matieres et produits devenues indispensables pour un bon nombre de personnes,la voiture,par exemple,opium du peuple français comme dit renaud,il ne cesse de s'en fabriquer toujours plus,alors que l'on sait qu'elle est l'une des premieres causes du rechauffement climatique,pourquoi?tout simplement parce que la plupart des hommes s'en foutent,ceux-ci pensent plus a l'appat du gain et au profit realisé par ce marché,et en oublient les consequences que ceci a pour notre environnement,si les consommateurs prendraient plus concretement conscience du probleme,alors ce marché ne deviendrait plus assez rentable pour ceux qui en font le profit,le declic doit venir de nous,ensemble,les consommateurs,car ce n'est pas l'etat et ses faillots qui regleront le probleme avec leurs conneries de malus,ceci-cela,pour finir,je pense malheuresement que beaucoup trop de personnes n'ont pas reellement conscience du probleme,ceux-ci sont trop dependant des nouvelles technologies et du confort,et de ce fait delaisse la santé de notre planete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: journées de l'écologie radicale   Lun 8 Sep - 11:38

vAgAboNoiR a écrit:
[...] ceux-ci sont trop dependant des nouvelles technologies et du confort [...]

Tu trouves ça confortable de boire de l'eau qui pue les médicaments (même après avoir laissé l'eau de javel s'évaporer -t'as déjà entendu parler des études qui ont découvert au moins une soixantaine de molécules provenant vraisemblablement de médicaments, et des hormones, dans l'eau du robinet, aux États-Unis, et dans divers autres pays (aux USA, y'a même pas de loi sur le sujet... les stations de traitement/épuration d'eau, pour la plupart, ne testent même pas l'eau, et se contrefichent de savoir ce qui n'est pas filtré -tout ce qu'on pisse, chie, et lave, à longueur de journée-, quand c'est pas dans leur cahier des charges... -forcément, ça nécessiterait des investissements lourds))? de sentir l'odeur des pots d'échappement? de bouffer des plats préparés sans aucun goût autre que la sauce dégueulasse, ou, au pire, le plastique cramé? de bouffer des fruits et légumes avec peu de goût, et soit pourris, soit pas mûrs? de baigner dans le bruit permanent, toute la journée, et toute la nuit?

De passer ta journée à gueuler contre des objets mal faits, notamment parce que t'as pas claqué deux ou trois fois plus, pour t'acheter un truc qui n'a pas été mal fait volontairement, par des gens exploités toute la journée? De passer ta journée à gueuler contre des machines en panne?


Le truc de base, c'est vraiment de comprendre que c'est pas que les gens s'accrochent à leur confort et aux technologies. C'est surtout qu'ils s'accrochent à ce qu'ils ont, ce qu'ils peuvent, n'importe quoi, pour pas couler. Se remettre en cause, ça fait peur, ça les terrorise. C'est l'incertitude, c'est le doute, c'est l'inconnu, c'est le grand vide, et notamment parce que très peu de gens réfléchissent sérieusement au projet d'une nouvelle société.

Le projet d'une nouvelle société, c'est d'améliorer sérieusement le confort, et la possibilité de se reposer sur les techniques et technologies, quand on en a besoin (ce qui doit, bien entendu, être équilibré, mais il y a beaucoup de choses, pour lesquelles c'est très utile, et très bon).


Et pour le reste, arrêter de polluer, et nettoyer la Terre, autant que possible, pendant la transition, du fond des mers (stocks d'armes et munitions, notamment de la dernière guerre mondiale, et de la guerre froide qui a suivi, et qui pourrissent là, en participant vraisemblablement aux «zones mortes», en plus de tous les engrais et pesticides qui rejoignent la mer), aux sommet des montagnes (détritus quelconques).
Revenir en haut Aller en bas
vAgAboNoiR
Leude
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/08/2008
Age : 32
Localisation : Sur cette Planete

MessageSujet: Re: journées de l'écologie radicale   Lun 8 Sep - 23:06

Ok,je voulais parler en citant "ceux-ci sont trop dependant des nouvelles technologies et du confort" de la volonté pour certaines personnes de toujours en vouloir plus,c'est a dire de delaissé l'action et la moral,pour la santé de notre planete,au profit du gain d'argent,les grandes sociétés,les multinationales,qui n'ont aucunes envies a ce que l'ont se penchent concretement sur le probleme de notre ecosysteme,car ceux-ci les conduiraient a des pertes enormes,exemple l'electricité,dont beaucoup se servent abusivement,je ne parle de la personne qui galere dans la vie,et qui allume sa lumiere et sa télé le soir,ce n'est pas de ça que je parle,mais ceux rentrés dans la grande modernisation,avec l'esprit d'une economie liberale,et qui prospere dans cette pauvre société en n'ont rien a foutre et pensent aux affaires qu'ils pourraient encore realiser,plutot que des mesures que l'ont pourraient prendre pour eviter que le rechauffement climatique devienne de pire en pire.En ce qui concerne l'eau,on sait que l'eau du robinet est souvent utilisé par les personnes pauvres ou modestes,donc les gouvernements et ses vautours n'en ont rien a faire,eux boivent de l'evian gratuitement,la nourriture marche au rythme de notre société,toujours plus vite,toujours plus facile d'utilisation,mais plu de qualité,c'est simple,nous nous sommes rendus esclaves de cette société en voulant toujours plus simple,ceux que les grandes sociétés divers ont compris et acceptent avec joie de nous en donner les possibilités,je pense que si il n'y a pas une prise de concience pour un trois quart ou au minimum la moitié de la population mondiale,sur les mefaits de la modernisation et de son economie,sur notre planete,jamais le probleme du rechauffement climatique ne sera resolu,et des lors,nous savons ce qui nous attends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: journées de l'écologie radicale   Mar 9 Sep - 11:44

vAgAboNoiR a écrit:
[...] ceux rentrés dans la grande modernisation, avec l'esprit d'une economie liberale, et qui prospere dans cette pauvre société en n'ont rien a foutre et pensent aux affaires qu'ils pourraient encore realiser [...]

Ça te paraît être un bon profit, leur vie? :p

Ce que j'ai dit, s'applique à tout le monde. Les patrons et dirigeants, ils respirent le même air. Ils peuvent certes se payer des objets un peu moins mal conçus volontairement, mais ils ont tout un tas d'autres problèmes liés à leur «richesse» (et ils crèvent autant de cancers, ils divorcent autant, ils se droguent autant, ils fument autant, ils boivent autant d'alcool, ils prennent autant d'antidépresseurs/d'antistress/somnifères, et parfois plus encore...).

On vit tous, au milieu du stress, de l'oppression, et de la frustration. Y'a certes des variations, et des trucs plus fondamentaux que d'autres, mais ça veut pas dire que les autres sont heureux. Loin de là.

C'est fondamental à comprendre.

Il s'agit pas de pitié, hein. Juste de comprendre qu'on a tous des problèmes, à cause de la société, de ce qu'on en a fait. Si on change la société, tous ces problèmes disparaissent rapidement.


vAgAboNoiR a écrit:
[...] nous nous sommes rendus esclaves de cette société en voulant toujours plus simple [...]

Est-ce que la société actuelle te paraît simple, dans un quelconque domaine? Que les gens recherchent la simplicité, oui, bien entendu, parce que, plus ou moins inconsciemment, ils recherchent le contrôle, la stabilité, la certitude, la compréhension, et la limitation du stress, de l'oppression, et de la frustration.

Mais tu vois bien que les solutions actuelles sont mauvaises, et mènent à toujours davantage de problèmes, notamment, pour ce topic, autour de l'environnement.

C'est donc qu'ils ne comprennent même pas ce qu'est la véritable simplicité. Ils sont complètement perdus, et recherchent frénétiquement une porte de sortie.

Et selon notre environnement, selon notre éducation, selon nos rencontres, selon notre expérience, ça peut être le pouvoir, l'argent, la popularité, le sexe, la violence, le «dépassement de notre corps» (sports «pros»/«extrêmes»), le sentiment de «supériorité intellectuelle», «l'abandon de soi, pour aider les autres», le suicide, etc.

On en est tous au même point, complètement perdus, dans l'existence.


Il faut tout revoir, et tout reconstruire, depuis le début. Réfléchir et raisonner, dissoudre tous nos tabous, tous nos préjugés, et rehercher et découvrir, les meilleures solutions, l'idéal, pour résoudre tous les problèmes qui nous bouffent, au quotidien, depuis au moins 7000 ans de civilisation humaine (puisqu'à l'époque, ils avaient déjà apparemment l'argent/troc, les villes, les administrations, le pouvoir, les religions, les conflits, les guerres, les mendiants, tous ceux qui se crèvent à la tâche, de la naissance à la mort).

C'est pas facile, mais c'est possible, et y'a que ça à faire, si on veut que les choses avancent.


Faut arrêter de taper sur «ceux qui ont plus que nous». Les problèmes sont globaux, depuis le début. On peut pas les résoudre, en excluant davantage. Ça ferait que renforcer les problèmes. Tout revoir, tout reconstruire, ici, et maintenant, partout, profondément, complètement, et définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
vAgAboNoiR
Leude
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/08/2008
Age : 32
Localisation : Sur cette Planete

MessageSujet: Re: journées de l'écologie radicale   Mar 16 Sep - 15:19

Ça te paraît être un bon profit, leur vie? :p Ah,non pas du tout,pour moi reussir dans la vie,n'est pas reussir sa vie,je veux etre loin de tout ce manege financier et de cette société,ce n'est pas du tout mon monde,et surtout l'image que je me fais de notre monde. Ce que j'ai dit, s'applique à tout le monde. Les patrons et dirigeants, ils respirent le même air. Ils peuvent certes se payer des objets un peu moins mal conçus volontairement, mais ils ont tout un tas d'autres problèmes liés à leur «richesse» (et ils crèvent autant de cancers, ils divorcent autant, ils se droguent autant, ils fument autant, ils boivent autant d'alcool, ils prennent autant d'antidépresseurs/d'antistress/somnifères, et parfois plus encore...).Je suis litteralement contre l'existence d'une difference de classe social,car automatiquement quand celle-ci existe,l'humanité des personnes(patrons ou simples salariés) n'est pas ce quelle devrait etre,cela forme la jalousie des uns envers les autres,l'exploitation par le pouvoir economique,donc dans une nouvelle société,il faudrait redescendre les patrons au rang de tout le monde,et ce n'est surement pas ces pauvres types,lobotomisés par l'argent,ayant oubliés pour la plupart,ce qu'est une vie en communauté solidaire et humaine,qui seront d'accord,et sa va de soi qu'il peuvent se payer des objets de bien meilleurs qualités volontairement,et de ou des personnes ont le droit de vivre mieux que les autres,je pense qu'il y'a vraiment un degrés a se plaindre de la vie,et pour les patrons,ne t'inquietent pas,je pense pour la plupart que tout va bien pour eux,je n'est aucune envie de les plaindre.Est-ce que la société actuelle te paraît simple, dans un quelconque domaine? Que les gens recherchent la simplicité, oui, bien entendu, parce que, plus ou moins inconsciemment, ils recherchent le contrôle, la stabilité, la certitude, la compréhension, et la limitation du stress, de l'oppression, et de la frustration Oui,cette société est simple si tu as de l'argent,toute notre putain de société est basé sur l'argent,tu en n'as,tu es bien vu,tu frimes et tu te rends meme pas compte que tu deviens une personnes aberante,tout est fait pour faciliter la consommation des contribuables,de toujours les pousser a acheter,c'est le cas dans l'alimentation,l'automobile,le mobilier,enfin c'est vraiment frappant qu'on te pousse a vouloir ce putain d'argent pour que ta vie soit plus simple et pour la plupart meilleur,pour moi l'argent crée une dependance,on n'en veut souvent toujours plus,malgré qu'il y'a biensur des exceptions,mais en general c'est comme ça que sa se passe et on en oublie les principes moraux de la vrai vie en société.On en est tous au même point, complètement perdus, dans l'existence.

D'accord avec toi,mais vraiment la prise de conscience est possible,j'ai du mal a croire que les gens ne comprennent pas que le malaitre et les difficultés de leur vie sont du a l'argent,dans ce cas,une reaction s'impose,on ne peut pas rester la a la prendre bien profond dans l'oignon ou a vouloir coute que coute toujours etre plus riche,ou est le vrai plaisir de la vie,ou est la vrai identité de l'homme,c'est grave quand meme.Faut arrêter de taper sur «ceux qui ont plus que nous». Les problèmes sont globaux, depuis le début. On peut pas les résoudre, en excluant davantage. Ça ferait que renforcer les problèmes. Tout revoir, tout reconstruire, ici, et maintenant, partout, profondément, complètement, et définitivement Pas d'accord,tu sais pourquoi parce que ceux qui ont plus que les autres trouvent cette fierté d'avoir plus que les autres et c'est a partir de ça que naissent les prejugés et la pauvreté dans ces cas la peut etre associés a l'imbecilité,la feniantise et tous les defaults qui peuvent exister,je suis d'accord que tout est a reconstruire mais une société saine,humaine ayant de la gaité pour tous ne se fera pas sans la disparition de cette difference de classe sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: journées de l'écologie radicale   Ven 19 Sep - 17:20

vAgAboNoiR a écrit:
j'ai du mal a croire que les gens ne comprennent pas que le malaitre et les difficultés de leur vie sont du a l'argent

La base de tout, c'est la peur de la solitude.

L'argent, c'est chercher à s'entourer de davantage d'objets, c'est chercher à accéder à une plus grande diversité, c'est chercher à trouver une certaine stabilité, une certaine sécurité, une certaine certitude, c'est chercher à moins stresser sur le manque d'argent, à moins se sentir oppressé par le manque d'argent, au quotidien, à moins se sentir frustré parce qu'on manquerait d'argent pour acheter/faire ce qu'on veut.

Tout ça se rapporte à la peur de la mort, à la peur du vide, qui se rapporte à la peur de la solitude.


Pareil pour le contrôle, pareil pour le pouvoir, pareil pour la popularité, pareil pour le sexe, pareil pour le jeu, etc.


Nous sommes seuls, et nous cherchons à nous protéger frénétiquement de la peur de la solitude, par tous les moyens qu'on peut trouver, sans réfléchir, sans raisonner.

La société actuelle, c'est l'accumulation de toutes ces mauvaises solutions, que chacun essaie de trouver, pour se protéger. Des mauvaises solutions, qui créer toujours davantage de problème, aussi bien pour soi, que pour les autres. Davantage de problèmes, qui nécessitent toujours davantage de protection. Le cercle des problèmes. La folie complète.


Le principe de la société idéaliste, c'est de comprendre tout ça, de tout reprendre depuis le début, et de déterminer, par la réflexion et le raisonnement, le meilleur équilibre pour se protéger de la peur de la solitude, tout en permettant de nous sentir davantage seul, quand on veut (parce que c'est bon aussi, quand c'est équilibré), et de nous épanouir pleinement dans l'expérience, la diversité (la vie, qui est elle-même un bon moyen de protection contre la peur de la solitude, en permettant de se prouver quotidiennement, qu'on est pas seul, et pour s'ancrer davantage dans le monde).


Et c'est comme ça que tu peux voir que les «riches», sont vraiment pas beaucoup plus avancés que le reste du monde, en ce qui concerne l'épanouissement personnel. L'argent leur permet, quand ils le dépensent pas trop mal, de limiter certains problèmes, mais ils le dépensent généralement très mal, ce qui renforcent toujours davantage leurs problèmes, aussi bien individuellement, que par rapport à l'état du reste du monde.


vAgAboNoiR a écrit:
[...] une société saine, humaine ayant de la gaité pour tous ne se fera pas sans la disparition de cette difference de classe sociale.

J'ai bien évidemment jamais dit le contraire. Je dis simplement qu'il est important de bien comprendre que les «riches» (et n'importe qui avec suffisamment d'argent pour «dépendre des nouvelles technologies»), vivent pas dans le bonheur absolu, qu'ils voudraient protéger et perpétuer à tout prix.

C'est à peu près ce que tu laissais entendre dans ton premier message.

Tu disais bien que leur vision des choses était mauvaise, mais tu continuais pourtant à appeler ça du «confort», du «gain», du «profit».

C'est un peu une question de vocabulaire, mais c'est une question importante, et très significative de l'état d'esprit du monde.

Avoir une voiture construite avec des matériaux polluants à extraire/traiter, qui nécessite le travail à la chaîne et une industrie lourde, qui est polluante à faire fonctionner, qui pue, qui fait du bruit, qui coûte cher à faire fonctionner et à entretenir, qui nous expose davantage au risque de vol et d'accident (donc assurances, stress quotidien, y compris autour de la possibilité qu'on devra payer en plus, si l'assurance couvre pas tout, et pour l'augmentation des cotisations, donc encore moins d'argent dans notre portefeuille «si par malheur ça arrivait» -«et y'a des exemples tout le temps aux infos et dans le journal»), qui nécessite de mettre du bitume partout, etc., tout ça pour aller se crever au boulot, ou aller voir des gens qu'on a pas envie de voir, les embouteillages, les engueulades, etc., ce n'est pas un confort, ce n'est pas un gain, ce n'est pas un profit, ce n'est pas le développement (et encore moins, durable), etc.

C'est simplement mauvais.

Il ne s'agit donc pas, «d'essayer de convaincre les gens, de se détacher de leur confort quotidien, pour sauver le monde» (pour qu'ils te répondent: «et tu veux revenir à l'âge de pierre?»), il s'agit de réfléchir et raisonner, pour découvrir ce qu'est réellement le confort quotidien, et le développement d'une bonne société.

Le bon équilibre global, qui est un réel bénéfice, un réel gain, pour tous, et pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: journées de l'écologie radicale   

Revenir en haut Aller en bas
 
journées de l'écologie radicale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journée à Dinant en juillet 2007
» Invitation à la Journée Départementale du REAAP38 ...
» Fédération écologie et démocratie
» Journées du patrimoine en Nord-Cotentin!
» les demi journées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rouge et Noir :: Débats :: Ecologie-
Sauter vers: